Nouveau CAP Petite Enfance : le CAP accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE)

nouveau CAP Petite Enfance

Le CAP Accompagnant éducatif Petite Enfance, le nouveau CAP Petite Enfance !

C’était annoncé depuis des années, mais ça y est, c’est pour cette année : en 2017, le CAP Petite Enfance est entièrement revu et dépoussiéré. Il change de nom pour commencer : le nouveau CAP Petite enfance s’appellera désormais le CAP accompagnant éducatif Petite enfance (CAP AEPE).

Il change d’objectifs aussi : non seulement ce diplôme donnera accès au métier choisi (EAJE par exemple) mais il devra aussi favoriser les passerelles entre métiers. Il devra notamment faciliter l’accès au travail en crèche pour les assistantes maternelles qui auront eu ce diplôme !

Alors, justement comment se présente-t-il ce nouveau diplôme ? Et qui est concerné ? Revue de détail du nouveau CAP Petite Enfance : le CAP accompagnant éducatif Petite enfance !

Quand et comment sera mis en place le  nouveau CAP Petite Enfance : le CAP accompagnant éducatif Petite enfance ?

Les formations conduisant à ce CAP Petite Enfance nouvelle version (CAP accompagnant éducatif Petite enfance) commençant en Septembre 2017, et la durée de la formation demeurant inchangée (2 ans), les premiers candidats à passer les nouvelles épreuves s’y confronteront en Juin 2019.

Le programme exact des épreuves et de la formation n’est pas encore connu, il le sera d’ici Mars 2017.

Comme aujourd’hui, la formation du nouveau CAP Petite Enfance alternera cours théoriques et stages pratiques (16 semaines de stage CAP Petite Enfance au minimum à faire dans deux organismes différents d’accueil de jeunes enfants : crèches, écoles maternelles, etc)

Le CAP accompagnant éducatif Petite enfance sera un diplôme permettant d’exercer dans 3 types d’accueil

Le nouveau CAP Petite enfance est un diplôme permettant d’exercer un métier dans trois types de lieux d’accueil Petite Enfance :

  • les EAJE (Etablissements d’Accueil du Jeune Enfant) : crèches, halte-garderies, etc
  • les écoles maternelles,
  • le domicile privé (des parents ou de l’assistante maternelle, ou éventuellement une Maison d’Assistante Maternelles – MAM).

Le législateur a de ce fait prévu pour chaque référentiel (activités professionnelles, compétences, certification) :

  • un socle commun
  • et trois modules spécifiques (un pour chaque type de lieu d’accueil !).

Pour être titulaire de ce CAP nouvelle formule, et devenir donc “Accompagnant Éducatif Petite enfance”, il faudra (comme aujourd’hui) avoir validé tous les modules.

Les assistantes maternelles ne seront pas obligées de passer toutes les épreuves

Comme aujourd’hui aussi, les assistantes maternelles, si elles souhaitent n’exercer QUE ce métier, n’auront pas à passer tous les épreuves.

Par contre, alors qu’aujourd’hui seule l’EP1 est obligatoire pour l’agrément d’assistante maternelle, les assistantes maternelles devront demain passer les épreuves de deux modules :

  • celui du socle commun
  • celui de l’accueil individuel.

L’objectif de ce changement est de faciliter les passerelles entre les différents métiers et lieux d’exercice.

Un “accompagnant éducatif Petite Enfance” ayant eu ce nouveau CAP Petite Enfance “accompagnant éducatif Petite enfance” pourra ainsi exercer facilement aussi bien en école maternelle qu’en crèche ou en garderie.

Et, pour exercer en crèche, une assistante maternelle, si elle a réussi les épreuves correspondant aux deux modules déjà présentés, n’aura plus qu’à valider le module EAJE (ce qu’elle pourra faire éventuellement en passant ce nouveau CAP Petite Enfance via la VAE).

Quelles sont les compétences qui seront validées par le CAP “accompagnant éducatif Petite enfance” ?

Voici le référentiel des compétences / activités professionnelles qui devront être validées par ce diplôme, lors des épreuves finales (dont le contenu n’est pas encore connu)

Le référentiel des activités professionnelles

Les activités communes

  • accompagner l’enfant dans ses découvertes et ses apprentissages
  • prendre soin et accompagner l’enfant dans les activités de la vie quotidienne
  • inscrire son action dans le réseau des relations enfants-parents-professionnels.

En  école maternelle

  • assistance pédagogique au personnel enseignant
  • activités de remise en état des matériels et locaux.

En EAJE (Etablissement d’accueil du Jeune enfant)

  • participation à la mise en œuvre du projet d’établissement et du projet pédagogique.

En accueil individuel (domicile des parents, de l’assistantes maternelle ou MAM)

  • négociation du cadre de l’accueil organisationnel et contractuel
  • sécurisation des espaces de vie de l’enfant
  • entretien du logement, des équipements et du matériel
  • élaboration des repas.

Le référentiel de compétences et de certification

Les  compétences communes aux différents métiers sont de deux types.

Des compétences de positionnement :

  • l’information, la communication et l’organisation.

Des compétences de réalisation :

  • mettre en œuvre des conditions favorables à l’activité et à l’expression des enfants dans un contexte donné
  • mettre en œuvre des activités d’éveil
  • réaliser des soins quotidiens
  • appliquer des protocoles liés à la santé des enfants

Cette réforme du CAP Petite Enfance se fait sous la houlette du Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui est en train de définir les épreuves permettant de valider les compétences attendues.

L’objectif principal de ce nouveau CAP Petite Enfance reste toutefois conforme au diplôme précédent : constituer une première marche pour entrer dans la filière petite enfance !